Le stress Publié le : Auteur : Françoise MADEC Partager sur :       Le stress serait-il le mal du siècle ? Faites vous partie de celles et ceux, très nombreu(se)x, qui voient leur vie affecter par cet ennemi redoutable ? Vous sentez-vous impuissant(e) face à votre stress ?
Et si pour vous défaire de cet adversaire, il fallait d'abord comprendre contre quoi vous luttez ?
Zoom sur ce qu'est le stress, ses causes, ses symptomes et comment vous en délivrer.
  Le stress est une réponse automatique de l’organisme à une menace, qu'elle soit réelle ou potentielle. Lorsque le cerveau donne l’alerte, des réactions immédiates, comme l’augmentation du rythme cardiaque, assurent nous fassions face.
Le stress est de fait en soi un réflexe de survie naturel et indispensable. En tant que tel, ce phénomène d’ajustement à une situation d’urgence, n’est pas dangereux pour l’organisme. Mais si le stress persiste dans la durée et devient chronique, il devient alors un état pathologique aux conséquences graves.
C’est quoi très concrètement le stress 

Lorsqu'il y a stimulus menaçant, il se produit d’abord une brève période de choc puis l’organisme se met automatiquement en mobilisation générale régulée par les systèmes nerveux et endocrinien.
La phase d’alarme : les glandes surrénales libèrent de l’adrénaline pour mettre le corps en état de faire face à la menace. Les perceptions, la force physique et les réflexes sont décuplés.   La phase de résistance:
Après quelques minutes, d'autres réponses chimiques se mettent en place: hausse dans le sang du taux de cholestérol, des acides gras… et libération de nouvelles hormones: endorphines, cortisol, sérotonine. Enfin les cellules augmentent leur consommation en oxygène et en sucre. Ce produit alors un ressenti et des conséquences proche de ceux générés par une prise de cocaïne ou d'amphétamines
  Ces 2 phases n’ont pas de dangerosité. En effet, une fois la crise réglée, la détente s’enclenche grâce à la production d'autres hormones et neurotransmetteurs. Une sensation de fatigue aiguë survient. Il suffit alors d’un temps de repos pour que le rééquilibrage neurologique et hormonal se fasse et que l’organisme retourne à son fonctionnement habituel.
Mais si le stress dure ou qu’il se reproduit trop souvent, l’organisme entre dans une phase d’épuisement.
La phase d'épuisement: si le stress s’installe sur la durée, même à un niveau très bas, les mécanismes de réaction fonctionnent en permanence et à plein régime et provoquent des désordres métaboliques et neurologiques de plus en plus graves. Très concrètement, l’organisme s’épuise.
Malheureusement les victimes de stress chronique n'en sont pas souvent pas conscientes, ayant intégré leur situation comme normale.
Les symptômes du stress chronique : Symptômes physiques:
  • Fatigue
  • Contractures
  • Reflux acides
  • Constipation
  • Insomnies
  • Perturbation des cycles hormonaux
  • Maux de tête
  • Vertige
Symptômes psychologiques
  • Agitation
  • Irritabilité
  • Indécision
  • Anxiété
  • Mélancolie
  • Baisse de libido
  • Faible estime de soi
  • Difficulté à se concentrer et à mémoriser
Symptômes comportementaux
  • Perception négative de la réalité
  • Désorganisation
  • Difficulté relationnelles
  • Tendance à s'isoler
  • Consommation accrue de tabac, de caféine, de sucre, d'alcool, de drogues
  • Evitement des situations exigeantes
Le stress chronique est la cause de nombreux troubles physiologiques et psychologiques.
Voici les plus courants:
Accélération du vieillissement de l’organisme Déficit nutritionnel : pour produire l’énergie demandée par la situation, le corps métabolise plus rapidement les apports nutritifs, ce qui amène des déficits graves en sels minéraux et vitamines.
Baisse de l'immunité
Troubles de la digestion:
mauvaise absorption des nutriments essentiels, constipation chroniques, remontées acides.
Problèmes gynécologiques : le stress est générateur d’aménorrhée et d’infertilité et d'impuissance.
Problème de santé mentale : le stress chronique peut entraîner des changements de structure dans le cerveau et occasionner des symptômes plus graves : anxiété, phobie, dépression, addiction…
Maladies à composante psychosomatique : le stress est un facteur important dans l’apparition de maladies telles que : l’asthme, l’arthrite rhumatoïde, la maladie de Crohn, la fibromyalgie, la migraine, la colite ulcéreuse, l’obésité…
Maîtriser son stress : Comment mettre fin à notre stress lorsqu’il devient toxique ?
Vouloir chasser son stress par un effort conscient est toujours inutile.  Au contraire, plus nous cherchons à le bloquer en faisant appel à notre raison et plus nous échouons et plus nous nous sentons mal et plus le stress nous envahit.
De plus, cet échec auquel nous allons toujours aboutir est catastrophique pour l’image que nous avons de nous-même. Combien d’entre nous vont s’en vouloir d’être prisonnier de leur stress et qualifient leur attitude d’irrationnelle en oubliant que :
  • Nous ne choisissons pas notre ressenti
  • Notre ressenti n’est jamais rationnel, il est, simplement.
De fait le stress est un mécanisme réflexe contrôlé par l’hypothalamus, une partie de notre cerveau sur lequel notre raison n’a aucune influence et aucun contrôle.
Lorsque notre stress s’installe durablement, il est nécessaire de mettre en place rapidement des réponses anxiolytiques qui supprimeront les symptômes et amèneront une détente immédiate. Une fois cette détente présente, il sera nécessaire de mettre en œuvre des outils (méditation, massage…) qui permettront de l’installer durablement tout en renforçant notre capacité à nous adapter aux modifications de notre environnement. Enfin, si la chronicisation de notre stress résulte d’une anxiété installée, d'une dépression... entreprendre une psychothérapie est une solution de fond nécessaire.

Des mesures simples aident à soulager les symptômes de stress:
Un régime alimentaire adapté 
Les carences nutritionnelles fragilisent le système nerveux et sont responsables d’une moins bonne adaptation aux facteurs de stress. De plus certains aliments sont en soi générateurs de stress (le café en grande quantité, les colas, les boissons énergisantes, l’alcool, les sucres raffinés ou les plats cuisinés contenant beaucoup d’additifs de synthèse).
  • Les aliments riches en protéines dopent au contraire la production de dopamine (le poisson, les coquillages, les œufs et le fromage) et réduisent donc le stress par contre il vaut mieux limiter la viande rouge très fatigante à digérer.
  • Les aliments riches en acides gras essentiels (les oméga-3 et oméga-6) ont une action rééquilibrante majeure sur le système nerveux (noix et dans les poissons gras).
  • Les aliments riches en antioxydants (fruits, thé vert et noir, vin rouge…).
Les solutions phytothérapiques L’aromathérapie est toujours une solution efficace pour mieux gérer son stress. Plusieurs huiles essentielles sont ainsi calmantes, sédatives, hypnotiques, euphorisantes, antidépressives anxiolytiques…
De plus l’aromathérapie permet d’éliminer les impacts du stress chronique sur le métabolisme :
Certaines HE permettent de ralentir et stabiliser le rythme cardiaque : ylang-ylang.
D’autres suppriment les troubles neurologiques: marjolaine, basilic exotique , petit grain bigarade.
D’autres encore rendent aux muscles et aux articulations leur mobilité : Laurier noble, romarin à camphre, thym à thujanol.
Enfin, certaines HE rééquilibrent la balance hormonale : verveine citron…
Mais de façon plus profonde certaines HE permettent d’agir directement sur le système neurologique central afin de traiter le stress à sa source : lavande vraie, camomille romaine, encens, marjolaine à coquille.
D'autres plantes peuvent également apporter une aide efficace pour se détendre: Eleuthérocoque, ginseng, valériane, Kava....
Une fois le stress éliminé, il importe de mettre en place des stratégies de long terme afin d’apprendre à mieux gérer les situations génératrices de stress. Les techniques ci-dessous ont prouvé leur efficacité. Les techniques psycocorporelles de détente   L'hypnose, la visualisation créatrice et la méditation permettent de déjouer les mécanismes mentaux qui perpétuent le stress. Ces techniques nous apprennent en effet à mettre en place d'autres réponses comportementales aux stimuli qui génèrent notre stress. Plus nous comprenons ce qui nous stressent et développons ces réponses différentes et plus notre résilience augmente.
La massothérapie et la pratique régulière d'activités comme le yoga, le Do In ou le Qi gong sont non seulement des outils de relaxation utiles mais aussi des solutions efficaces pour éliminer nos blocages et refoulements souvent à l'origine de notre stress.
De façon général, tout ce qui nous apporte du plaisir et des sensations agréables nous détent et renforce notre résistance au stress: manger ou respirer ce que nous aimons, écouter de la musique, caresser notre chat, rire, danser....
 
Les psychothérapies
Les approches psychologiques qui aident durablement les personnes stressées, axent la thérapie sur la modification de nos réponses comportementales.
En effet, nos réponses résultent de ce qui a été appris et bien ancré au cours notre vie, via de nombreuses expériences de renforcement. Ainsi plus nous avons été exposés à des stimuli générateur de stress, et plus nous avons appris à y répondre vite et fortement: Nous sommes devenu très performant pour stresser.
Pour modifier cet apprentissage négatif, il s’agit de rendre conscientes les pensées interprétatives générées par les situations stressantes puis les émotions et les actions générées par ces pensées. Ces ajustements demandent un effort de longue haleine. Mais ils donnent de bons résultats face au stress chronique.
 Vous souhaitez en savoir plus sur sur ces outils anti-stress chronique ?
Prenez RDV pour un 1er entretien gratuit de 60 minutes à mon cabinet:
https://www.therapeutes.com/psychopraticien/brest/francoise-madec/prenez-un-rdv
Nous ferons le point sur votre situation et vos besoins et trouverons quelle stratégie pourra vous aider à aller mieux.
     
Retour >
Les Chemins du Zen
Coordonnées

15 rue Travers

29200 Brest

fmadec@lescheminsduzen.fr

06 18 39 84 23